Tout comme nous, Ethik Essence, notre fournisseur de noix de cajou, est une entreprise à taille humaine. Originaire de Nantes, Nicolas, son dirigeant, est un jeune entrepreneur attaché à la Casamance, une région singulière du Sénégal.

Noix de cajou : vers une réelle orientation éthique.

Son objectif premier ? Respecter l’humain et la nature.

Depuis 2015, il a accompagné la création d’un groupement de 100 petits producteurs rattachés à deux unités de transformation certifiées par Ecocert.

Aujourd’hui, notre fournisseur récolte et transforme ses noix de cajou sur une zone géographique restreinte au Sénégal. Cela permet aux producteurs et aux transformateurs sénégalais de travailler et de vivre sur place grâce à leur propre activité professionnelle. Dans une démarche de circuit court et en respectant les critères rigoureux du bio, ils se sont structurés pour améliorer leurs conditions de vie.

En transformant les noix de cajou sur place, l’empreinte carbone est divisée par 12 ! La réduction du nombre d’intermédiaires permet de respecter un véritable commerce équitable à tout niveau.

En savoir plus

Une part trop importante de noix de cajou vendue en Europe fait de très nombreux kilomètres inutiles avant d’arriver chez nous. Tout d’abord, la matière première provient souvent d’Afrique. Après la récolte, elles sont chargées dans des cargos très polluants pour faire un long trajet en direction de l’Asie où elles y sont décortiquées manuellement. En Inde, les femmes sont généralement exploitées pour réaliser ce travail pénible et minutieux. De plus, les noix de cajou renferment un acide et leur leur manipulation engendre des brûlures aux doigts et d’autres effets dévastateurs pour la santé. Enfin, après avoir été décortiquées et transformées, elles traversent à nouveau la planète pour arriver en Europe ou aux États-Unis.*

*Source : France 24.

Noix de cajou

L’anacardier

L’autre avantage à transformer directement les noix de cajou sur place est que cela crée une rupture par rapport au schéma traditionnel de l’Afrique. Le continent est souvent considéré comme fournisseur de matières premières et non comme acteur important sur ce marché mondial. Pour protéger davantage les producteurs, un prix d’achat minimum a été convenu pour éviter d’éventuelles spéculations démesurées.

Pour aider le groupement de producteurs, notre fournisseur a installé des fours solaires dans les unités de transformation et de conditionnement. Ces fours ont permis une baisse drastique de la consommation de gaz et donc du coût. L’économie réalisée est réinjectée dans les salaires des employé.e.s.

Afin de protéger la santé des salariés, l’épluchage des noix de cajou est automatisé pour éviter tout danger.

Pour obtenir une noix de cajou crue comme nous l’utilisons, il faut la rendre comestible. Il faut d’abord ramollir la coque en la chauffant. C’est cette coque qui contient un acide. Ensuite, il faut retirer la petite pellicule qui peut contenir quelques résidus d’acide. Ces deux étapes sont donc réalisées avec des machines. Cela évite tout contact direct avec la noix et ainsi protége la santé des salariés.

L’objectif de notre fournisseur est d’avoir comme partenaires des distributeurs ayant une réelle orientation éthique. D’autre part, il privilégie ceux qui sont les plus proches de la distribution finale vers le consommateur. Nous sommes donc fiers et honorés de travailler avec lui et ainsi vous proposer des produits répondant à nos/vos valeurs.